Simon, Technicien Informatique à Limoges

Son parcours

Mon parcours est atypique car ma formation universitaire m’amenait initialement à travailler dans le domaine de la chimie. C’est au fil des opportunités que je me suis réorienté vers le poste de technicien informatique, que j’occupe depuis 2007 chez Cofel. Même si je n’ai pas à proprement parler changé de poste depuis mon arrivée, le métier à évolué et mes missions également.

 

Ses principales missions et activités

A très court terme, j’interviens dans l’instant, avec un rôle important et quotidien de support des infrastructures, des équipements, des réseaux. A plus large échelle, mes projets se construisent autour de veilles technologiques sur les matériels et des études de faisabilité, pour apporter des réponses à des problématiques pour le futur. L’informatique peut paraître quelque chose d’impalpable ou de « magique » : mon poste se situe dans la machinerie qui est derrière et qui permet de faire fonctionner l’ensemble.

Nous travaillons en interne auprès des utilisateurs en tant que support mais aussi sur des projets transverses auprès des services généraux, achats, services technique. En externe, je développe continuellement des relations auprès des fournisseurs et d’autres prestataires de services et ce dans des domaines divers (informatique, téléphonie, réseaux…).

 

Les compétences et qualités pour le poste de Simon

La répartition du travail se fait selon les projets et les priorités du moment. C’est un mix de dépannage, d’actions programmées par la gestion des tickets informatiques générés par les utilisateurs quand ils ont un problème par exemple, et de projets plus « moyen-long terme » selon les objectifs définis en début d’année par la Direction des Systèmes d’Information. Le besoin d’autonomie est donc important.

Pour obtenir les résultats fixés, la remise en question est permanente et la mise à jour des connaissances essentielle et obligatoire, ce que je perçois comme un vrai enrichissement.

 

Les + du métier de technicien informatique chez Cofel

 « Mettre le nez » dans de nouvelles technologies lorsqu’on est passionné c’est une vraie satisfaction. Ce qui me motive le plus c’est de pouvoir amener une idée neuve, la réaliser techniquement après que le Groupe l’a validée, et pouvoir ensuite la partager, transmettre les connaissances et former.