Anaïs, Responsable des Ressources Humaines à Vesoul

Son parcours

J’ai effectué un Bac Economique et Social puis deux années de Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles, avant d’intégrer une école de commerce et de me lancer sur le marché du travail. Je suis en poste chez Cofel depuis un peu plus d’un an.

 

Ses missions

Mon métier au quotidien est très généraliste : il touche à l’administration du personnel, au recrutement, à la formation et aux relations avec les partenaires sociaux. Je veille également à l’application de la réglementation sur le site en matière de droit du travail. J’interviens en appui de la direction d’usine, du Comité de Direction ainsi que des managers et gère la communication interne sur le site.

 

Etre Responsable RH au quotidien

Aucune journée ne se ressemble et il est rare dans une journée qu’il se passe réellement ce que nous avions prévu en début de matinée. Certaines tâches quotidiennes ou hebdomadaires restent récurrentes et je souhaite les exercer au quotidien. J’essaie par exemple de faire un tour d’usine chaque jour, si possible à mon arrivée, afin de montrer aux salariés que je suis présente si besoin. Ce tour d’usine est nécessaire et important pour garder une certaine proximité terrain, connaître au mieux les problématiques des salariés et y répondre le plus rapidement possible. Ils savent que ma porte est ouverte et qu’ils peuvent venir quand ils veulent.

Je n’ai pas d’horaires fixes mais j’apprécie le fait d’arriver assez tôt le matin pour être à disposition des salariés, et être informée de ce qui s’est passé depuis la prise de poste… Les journées passent vite !

 

Les compétences et qualités nécessaires pour le poste d’Anaïs

Pour être RRH, il faut avant tout de l’organisation et de la rigueur car malgré notre emploi du temps, on peut être amené à changer de sujet plusieurs fois dans la journée : il faut savoir s’organiser pour mener à bien tous ses sujets et projets en même temps. Quand on est bien organisé, on peut tout faire ! A mon poste, je suis assez souvent sollicitée, ce qui demande également une faculté d’adaptation assez développée pour pouvoir faire face aux différentes situations.

En termes relationnels, il faut surtout de l’empathie et une certaine force de conviction pour mener à bien ses projets et savoir s’imposer quand il le faut.

Bien évidemment, il faut savoir faire preuve d’une certaine discrétion compte tenu des sujets parfois sensibles et délicats qui sont traités chaque jour. Enfin, je pense qu’une bonne culture économique et financière est nécessaire.

Les + du métier de RRH chez Cofel

C’est toujours un plaisir de venir le matin au bureau : je travaille sur différents projets tout au long de la journée et je contribue, à mon échelle, à l’amélioration des conditions de travail des salariés. En tant que RRH chez Cofel, nous sommes constamment en interaction avec des personnes d’environnements professionnels très différents, et c’est très enrichissant.

Ce qui me plaît en particulier chez Cofel c’est le fait de faire partie d’un groupe et à la fois de travailler dans l’une des plus petites usines du groupe, qui a gardé une taille humaine et un cadre d’ordre familial. La convivialité et l’esprit d’équipe sont plus que présents sur le site, ce qui est très appréciable au quotidien.

 

Ses conseils pour intégrer le groupe Cofel

Je pense tout de suite aux valeurs de Cofel : l’exigence, envers soi-même bien entendu, mais aussi envers les autres ; l’ouverture d’esprit, la convivialité et le sourire ! Travailler avec des personnes qui restent optimistes malgré la difficulté de certaines situations, c’est aussi ça, Cofel.

Un dernier mot : une belle aventure et de beaux challenges !